Faire refleurir une orchidée : notre technique infaillible !

Si vous êtes ici, c’est peut-être parce que vous êtes désemparé de voir votre magnifique orchidée perdre ses fleurs, l’une après l’autre, tout à coup, sans prévenir.

Pas de panique, votre jolie fleur est sûrement arrivée au bout de son cycle de floraison. Et la chute était inévitable, malgré tous vos bons soins.

Que faire maintenant que votre orchidée majestueuse s’est transformée en une grande tige solitaire au milieu de son pot ? Voici notre technique infaillible pour faire refleurir votre orchidée à coup sûr !


1. Couper la tige de votre orchidée pour stimuler la repousse

Afin de permettre à votre orchidée de refleurir et d’amorcer un nouveau cycle de floraison, il est recommander de couper la tige de celle-ci. Attention toutefois, il faudra patienter environ 3 ou 4 jours après que la dernière fleur de votre orchidée soit tombée pour que la tige soit parfaitement desséchée. Dès lors, muni d’un sécateur ou d’une paire de ciseau, il est recommandé de tailler la hampe florale (tige) au dessus du 2ème ou 3ème noeud à partir de la base.

Comment couper la hampe d'une orchidée?


2. Miser sur un fond d’eau pour faire refleurir votre orchidée.

L’essentiel de notre astuce réside dans le fait de placer perpétuellement votre orchidée dans une assiette ou coupelle remplie d’un fond d’eau. Votre orchidée doit avoir un contact direct avec cette eau. Il est donc essentiel de retirer le cache pot de votre plante, si il y en a un. Idéalement votre orchidée devra être posée directement dans son pot en plastique transparent et perforé. Transparent, afin de laisser les racines de votre fleur entrer en contact avec la lumière. Perforé afin que l’eau puisse également être en contact direct avec les racines.

Tout au long de la remise en route de ce cyle de floraison, il vous suffira de maintenir le fond d’eau en permanence au fond de votre coupelle. Ainsi il n’y a plus de risque d’assoifer ou de noyer votre fleur. Elle se contente de se servir elle-même de ce dont elle à besoin.

A noter que si vous n’avez pas trop la main verte, et qu’il vous est difficile de maintenir longtemps la floraison de votre orchidée, il vous est tout à fait possible de conserver cette technique pendant même la période de floraison.


3. Exposer votre orchidée à la lumière indirecte

Parce qu’il est toujours bon de rappeler les principes de bases, nous vous rappelons que même hors de période de floraison, votre orchidée a besoin d’un très bon ensoleillement. En revanche, cet ensoleillement se doit d’être indirect afin d’éviter la surchauffe et l’assèchement. Ainsi, vous pouvez, par exemple, opter pour placer votre orchidée derrière une fenêtre. Il vous suffira alors d’interposer un objet suffisament imposant tel qu’une autre plante ou un grand livre. Cela permettra de protéger votre plante des effets néfastes des rayons de soleil directs.

Et vous, avez vous une astuce pour faire refleurir une orchidée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × deux =